À l’ère de la protection de l’environnement, tous les moyens sont bons pour sauvegarder la planète et éviter de la polluer. Les transports en commun sont les vedettes du mouvement écologique, car elles polluent moins que des dizaines ou centaines de voitures prises séparément. Mais pour ceux qui ne sont pas adeptes du voyage en masse, il existe un moyen de moins polluer tout en restant dans une simple voiture.

Naissance du covoiturage

Le covoiturage est un besoin social. En effet, la voiture qui était il y a encore quelque temps un atout d’ascension sociale, de valorisation de soi est devenu un outil bien encombrant et surtout polluant. Le côté pratique de la voiture a peu à peu disparu, car son acquisition est devenue bien banale tant la demande est forte. Tout ceci a forcément un impact sur l’atmosphère, car l’air est sans cesse pollué par la fumée des tuyaux d’échappement et surtout les embouteillages croissent démesurément. Le covoiturage est donc un nouveau mode de déplacement qui est plus respectueux de l’environnement. Le concept né dans les années 1950 s’est rapidement développé et il existe actuellement même des aires de stationnement pour ceux qui veulent en faire en cas d’embouteillage.

Comment ca marche?

Auto-stop des temps modernes, le covoiturage est le fait d’utiliser une voiture de façon conjointe et organisée par un conducteur non professionnel et des passagers tiers. C’est une activité classée dans les transports en commun au même titre que le bus par exemple. Le conducteur ne peut pas faire des bénéfices, car l’argent qu’il reçoit correspond au partage des frais sur le trajet. Contrairement au taxi, le passager ne peut pas choisir son lieu de destination à sa guise. En effet, vu que c’est le conducteur qui se propose de mettre sa voiture à la disposition des passagers, et gratuitement pratiquement, il propose d’avancer ces derniers en fonction du trajet qu’il doit lui-même effectuer. Tel est le principe du covoiturage. La date de départ est discutée à l’avance ainsi que l’heure qui est imposée par le conducteur. Celui-ci embarque donc les passagers et peut les déposer sur le chemin ou près d’un lieu de transport en commun ou encore là où ses hôtes le désirent sans qu'il soit obligé de faire un détour. Le conducteur peut demander à être remplacé au volant lorsqu’il a besoin de se reposer durant le trajet par exemple.

En ce qui concerne le coût à payer, il est laissé à la guise du conducteur. Normalement, cela consiste à diviser le prix du carburant et les éventuels péages par le nombre de passagers à bord. Des frais comme l’entretien et l’assurance peuvent également être inclus. Une loi est mise en place pour empêcher le conducteur de se faire des bénéfices dans cette activité. Néanmoins, il est possible de demander une participation symbolique aux passagers en plus du partage des coûts. Cette activité a donc plusieurs avantages économiques reconnus par les usagers, comme la réduction de l’achat d’essence, la baisse de difficultés de stationnement… Elle fait naître également de meilleures relations interpersonnelles et réduit significativement les embouteillages.

Quelques règles de bonne conduite

Les conseils pour bien profiter du covoiturage vont à la fois à l’endroit du conducteur qu’aux usagers. Il ne faut certes pas oublier qu’il permet de faire des économies, mais aussi de développer de bonnes relations:

  • Il faut donc tout d’abord se comporter comme un hôte lorsqu’on est un conducteur et comme un invité quand on est un passager.
  • Ensuite en tant que passager, il faut éviter de considérer le conducteur comme étant à notre disposition comme un chauffeur de taxi. La politesse est de mise, et il ne faut pas jeter de saletés dans la voiture d’autrui.
  • Par ailleurs, il ne faut pas s’engager auprès de plusieurs conducteurs pour faire le même trajet ou annuler à la dernière minute.
  • Le retard doit être prohibé, car on n’est pas le seul passager à bord. Enfin, le covoiturage est un moyen d’échanger. Il faut donc faire un effort dans ce sens et donner un avis positif à la fin pour motiver indirectement le conducteur.

Sites Populaires De Covoiturage

Que vous soyez un nouveau venu dans le milieu ou un habitué des trajets partagés, Mistervoyage a listé pour vous les principaux sites de covoiturage. Ils sont tous sérieux, connus et faciles d'utilisation:

  • Blablacar est sans doute le site de covoitruage le plus populaire,
  • Idvroom (précédement Easy Covoiturage) vous laisse le choix du moyen de paiement,
  • Carpooling est le leader européen et propose des covoiturage internationaux,
  • Vadrouille-covoiturage, Laroueverte,Covoiturage-libre,Citygoo et Kelbillet sont également des sites de covoiturage tendances et très utilisés en France.