Chaque année, des milliers de touristes sont attirés par la Grèce et ses îles. Cela n’est pas surprenant quand l’on considère la promesse que fait ce pays, d’un climat spécifiquement méditerranéen, de magnifiques paysages, de traditions et d’une gastronomie qui en valent complètement le détour. Athènes, Delphes, Epidaure, et Thessalonique, sont autant de villes au travers desquelles l’on peut découvrir la Grèce, son histoire, ses sites monuments, ses temples dédiés aux temples grecs, ses monastères et ses églises byzantines. Mais comment s’y rendre ? Le Ferry est l’un des moyens permettant de rejoindre la Grèce et de profiter de toutes ses merveilles.

Partir pour la Grèce

En effet, l’on peut se rendre en Grèce par différents moyens. De ceux-ci, le ferry est le plus utilisé notamment par les personnes désireuses de disposer surplace de leur voiture ou de leur camping-car:

  • Pour prendre un ferry en direction de la Grèce, il faudra passer par l’ItalieNombreuses sont les liaisons maritimes assurées entre l’Italie et la Grèce. Il faudra alors partir de Trieste, Venise, Ancône, Bari, Brindisi ou d’Otrante, où, différentes compagnies de ferries vous proposeront dès lors, des traversées vers Patras, Corfou et Igoumenitsa en Grèce. Ces ferries vont pour la plupart à Igoumenitsa, font un arrêt à Corfou et vont parfois à Patras dans le Péloponnèse.  
  • Pour citer quelques-unes de ces compagnies de ferries internationales proposant des traversées partant d’Italie vers la Grèce, on peut évoquer, Grimaldi Lines, présente sur les lignes Ravenne-Igoumenitsa-Patras ; Brindisi-Igoumenitsa et Brindisi-Igoumenitsa-Patras. Minoan Lines quant à elle, est présente sur la ligne Ancone-Igoumenitsa-Patras et Trieste-Ancone-Igoumenitsa-Patras. Ventouris Ferries,  propose une traversée Bari-Corfou-Igoumenitsa, et European Seaways une autre compagnie de ferries est présente sur les lignes Bari-Corfou-Igoumenitsa-Céphalonie-Zakynthos, et Brindisi-Corfou-Igoumenitsa-Zakynthos-Brindisi-Corfou-Paxoi-Zakynthos. Vous pouvez également vous référer à la compagnie Egnatla Seaways, présente sur les lignes Brindisi-Corfou-Igoumenitsa- Céphalonie-Zante ; Brindisi-Corfou-Igoumenitsa et aussi Brindisi-Igoumenitsa-Céphalonie-Zante. Ce ne sont toutefois pas les seules compagnies proposant de telles traversées. L’on peut également évoquer Endeavor Lines, Anek Lines, et Superfast Ferries.
  • Concernant les billets, c’est à l’approche des ports de Vienne, d’Ancône, de Brindisi et d’Otrante, que l’on trouve au bord des routes, des bureaux de vente de billets. Il est toutefois également possible de s’en procurer via les nombreuses agences de voyages, ou directement auprès de la compagnie de ferries que vous avez choisis.
  • Le coût du billet et le temps de traversée sont quant à eux liés. En effet, le temps de traversée varie en fonction de la vitesse du ferry, qui à son tour fait varier le prix du billet. Tout compte fait, une traversée partant de Brindisi pour Igoumenitsa et prévoyant un arrêt à Corfou a une durée d’environ 9 h de temps. De Brindisi à Patras, il faudra compter 18 h. Pour ce qui est du prix, il est possible de trouver un trajet en ferry à moins de 500 euros.
  • Les ferries assurant ces différentes liaisons disposent de cabines de classes différentes. Aussi, l’on peut retrouver sur ces ferries, l’air conditionné, des magasins, des piscines, un Casino, et d’autres types de confort.

Conseils et astuces

En premier lieu, il faut savoir que, si vous n’avez pas l’intention de partir avec votre véhicule ou votre camping-car, le ferry n’est pas une solution avantageuse pour joindre la Grèce. Autant prendre un vol ou un train. Autrement, si vous décidez de partir en été avec votre voiture, il est impératif de réserver 4 à 5 mois à l’avance, car durant cette période, allant de juillet à août, les ferries sont souvent complets.

Il est judicieux d’arriver 3 h ou au moins 2 h de temps avant le départ, afin d’être sûr d’embarquer dans de bonnes conditions. Avant d’embarquer, pensez à prévoir des sandwichs et aussi d’une glacière pleine afin de pouvoir s’assurer au moins deux repas. En effet, la restauration peut être très coûteuse sur le bateau. Une autre astuce est de prendre une place sur le pont, plutôt qu’une cabine qui est trois fois plus cher. Mais dans ce cas, il faudra se munir de son matelas et de son duvet.

Aussi, il est important qu’aussi bien à l’aller qu’au retour, vous fassiez valider votre billet à l’agence portuaire indiquée sur celui-ci, afin de ne pas essuyer un refus d’embarquement.