L’île de la Réunion est une île volcanique située au Sud-Ouest de l’océan indien. Plein de charme, ce département français mérite pleinement le détour. En effet, contrairement aux autres îles de l’océan indien, tels l’île Maurice ou encore les Maldives, La Réunion créée la surprise en se faisant connaitre non pas pour ses plages, mais plutôt pour ses volcans et ses montagnes. C’est cet aspect qui la rend unique et fait d’elle une destination sportive par excellence. Mais ce n’est pas tout, La Réunion émerveille également au travers de sa culture inspirée de trois continents différents, l’Asie, l’Europe mais aussi l’Afrique, de sa forêt tropicale, et de ses plantations de cannes à sucre. Envie de vous y rendre? Il est alors important que vous sachiez ce que vous pourriez y faire, mais également comment et surtout quand vous pourriez vous y rendre.

Découvrir la Réunion

Si l’île de la Réunion s’étend sur pas moins de 2500 km², 40% de ses terres sont classées au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Sur cette île essentiellement volcanique, l’on retrouve, des plaines et des cirques, des volcans, des cascades, mais aussi de belles montagnes.

  • Les cirques de Cilaos, Mafate et Salazie impressionneront sûrement plus d’un grâce à leurs paysages à couper le souffle. Elles sont en effet de véritables paradis pour les amoureux de tranquillité, mais aussi de randonnée.
  • Un autre incontournable à absolument découvrir sur l’île, c’est le Piton de la Fournaise. Située au sud de l’île, elle est la preuve même des origines volcaniques de La Réunion et offre un spectacle sans pareil.
  • Il ne faudra pas non plus rater Le Littoral et ses deux façades maritimes, avec leurs plages qui sauront séduire les amoureux de farniente.
  • Saint-Denis, première ville de l’île est aussi à découvrir. Vous y verrez des vestiges historiques, des sites religieux, mais aussi les marchés et les quartiers populaires. Le conservatoire botanique national de Mascarin vous permettra de découvrir la riche flore de l’île, et à Saint-Leu, l’observatoire des tortues Kelonia, vous en mettra plein la vue. Envie de découvrir une facette de la culture réunionnaise ? Ne manquez donc pas les cérémonies Tamoules !

Que faire sur l’île de la Réunion ?

Comme notifié plus haut, La Réunion est une île propices aux activités sportives. Randonnée, deltaplane, surf, rafting, plongée, tout y est possible:

  • Et si on commençait par une randonnée au parc national de La Réunion ? C’est là que vous pourrez admirer à votre guise les cirques de Cilaos, Mafate et Salazie avec leurs abords verdoyants, également conseillés pour le canyoning. Ne manquez pas non plus l’expérience « rando » au niveau du Piton des Neiges qui est un point culminant de l’île. Le Piton de la Fournaise également est une véritable invite à la randonnée avec ses magnifiques paysages minéraux.
  • Si vous préférez le surf, rendez-vous donc à Saint-Leu où vous attends la « gauche ». Il s’agit tout simplement d’une célèbre vague qui jusqu’à là a su faire le bonheur de pas mal de surfeurs.
  • A Saint-Benoît, les amateurs de rafting, d’hydrospeed, de randonnée aquatique et de cano-raft, trouveront de nombreux clubs dédiés.
  • Si vous voyagez en famille, aussi bien les enfants que les adultes adoreront l’observatoire des tortues marines Kelonia.
  • Pensez également à vous rendre à Saint-Gilles-les-Bains, qui est la principale station balnéaire de l’île. Plages, bars et restaurants vous y attendent.
  • Une visite des champs de canne à sucre et des distilleries de rhum, vous permettra en outre d’aller à la découverte de la culture réunionnaise. La gastronomie de l’île également vous tend la main, avec le Cari, mais aussi les samoussas, qu’il faudra absolument goûter.

Comment et quand partir ?

Bien que techniquement la Réunion appartienne à la France, elle n’est pas située tout à côté. De ce fait, c’est en avion qu’il faudra s’y rendre. Les vols en direction de cette destination sont proposés en vol direct par Air France et par Air Austral. Le temps de vol est en outre compris en 9 et 10 h.

Pour ce qui est de quand s’y rendre, la saison sèche s’étendant de mai à novembre est la plus propice.